On est 9 millions, faut se parler

L’auteur se souvient de la fameuse campagne de publicité des années 1970 « On est 6 millions, faut se parler ».

J’avais 15 ans en 1976, lorsque le Parti québécois est arrivé au pouvoir. Je n’étais pas politiquement engagé, mais j’étais fasciné par les publicités créées au Québec, souvent à forte saveur nationaliste.

Aujourd’hui en 2024  – 50 ans plus tard  – cette campage reste toujours pertinente et soulève encore des émotions.